Il y a une chose qui est certaine et que l’être humaine oublie très souvent, cette chose est la mort. Parce qu’elle nous surprend et laisse des familles inconsolables. L’accompagnement de personnes vivant un décès est un véritable métier, car pour devenir un conseiller funéraire. Il avoir sur une formation poussée à la fois administrative et psychologique, un ensemble de compétences de l’on demande lors d’une formation funéraire.

Comment devenir un assistant ou conseiller funéraire ?

Pour certain, vouloir suivre une formation pour devenir assistant ou conseiller funéraire peut paraitre absurde ou il utilisera un terme péjoratif pour parler de votre choix. Il faut savoir que travailler dans le domaine funéraire demande de véritables qualités humaines d’empathie et d’amour pour supporter la vue de la souffrance. Pour devenir un assistant ou conseiller funéraire, il faut suivre une formation complète, elle regroupe des disciples comme la psychologie, la sociologie, la législation, et autres. Ainsi, il faut être capable de travailler et de fournir le meilleur service possible quelque soit les conditions.

Le but de la formation ?

Au terme de sa formation, l’assistant funéraire garantit la prise en charge du mort et de la famille de celui-ci, afin de définir les contours de l’organisation des obsèques, ainsi que les différentes démarches administratives demandées par les autorités. Et cela, selon le déroulement des faits ayant conduit au décès. La formation de conseiller funéraire regroupe plusieurs disciples qui ont pour but de vous préparer mentalement et légalement à cet emploi. Ceci dit, les domaines abordés dans cette formation sont la psychologie et sociologie du deuil pour apprendre à lire, décrypter les personnes endeuillées. Ensuite, hygiène et sécurité, ergonomie, cela a un rapport au maniement du mort. Enfin, Les pratiques et règles funéraires afin de tenir compte de la confession de la famille ou du décédé. Ces domaines ne sont qu’un aperçu de l’ensemble de la formation qui est dispensée en France.